AlterEcho n° 74 du 19 février 2003

 

 

Ecouter cette émission

Au programme:

 

Après "Révélation$" puis "la Boîte noire ", Denis Robert signe une nouvelle enquête brillante:

"L'affaire Clearstream racontée à un ouvrier de chez Daewoo".

Denis Robert, depuis qu'il a claqué la porte de Libération, est un journaliste qui dérange. Il travaille comme il est impossible de le faire aujourd'hui dans les rédactions : en passant de nombreux mois, voire des années sur la même enquête. Son thème de prédilection: le grand banditisme financier et son implantation mondialisée.

 

Clearstream gère des flux financiers qu'elle transforme en valeurs pour le compte de banques et de sociétés, soit 9 trillions d'Euros par an (9 mille milliards d'euros!). Les titres échangés restent dans ses coffres forts. Les propriétaires changent au gré des opérations de compensation. Clearstream dit n'avoir parmi ses 3000 clients que des banques renommées et surtout pas de sociétés occultes. Mais, selon Ernest Backes, principal témoin cité par Denis Robert, des centaines de multinationales (dont Daewoo) et de sociétés offshore louches profiteraient du système.

Clearstream est indispensable au bon fonctionnement de la finance mondiale. Cette structure, gare de triage du capitalisme mondial, n'est-elle pas la plus grosse lessiveuse à argent sale de l'histoire ? Les ouvriers licenciés de chez Daewoo sont-ils les victimes indirectes de ce capitalisme financier qui a perdu l'homme de vue ? Pour en savoir plus, Olivier est allé poser quelques questions à Denis Robert.

Ecouter l'interview de Denis Robert [23'39'']

pour obtenir une copie du film, téléphoner au 0033 3 87 82 00 81

* * *

Le 21 février, le procès de membres du collectif contre les expulsions aurait du commencer. Ce procès est pour nous l'occasion de reparler d'un combat et d'un collectif qui nous tiennent à coeur.

Deux jours avant l'enregistrement de cette émission, la fondation Willy Peers, remettait son prix au collectif contre les expulsions. Lors de la cérémonie, plusieurs personnalités sont venues exprimer les raisons de leur soutien au collectif. C'est au travers de quelques-unes de ces interventions que nous avons choisis d'approcher la question des sans-papiers.

.

 

Tout d'abord, Lise thiry rapporte quelques témoignages qui illustrent le traitement insupportable réservé chez nous aux sans-papiers.

Ecouter l'intro du sujet et l'intervention de L. Thiry [06'58'']

Ensuite, Jean-Yves Carlier, professeur de droit à l'UCL, nous offre une analyse claire et intéressante du cadre "théorique" du combat contre la politique actuelle à l'égard des sans-papiers. Au-delà de l'exigence d'un traitement digne des sans-papiers, l'existence de frontières est-elle conciliable avec une politique respectueuse des droits humains?

Ecouter l'intervention de Jean-Yves Carlier [9'10'']

Pour conclure, nous diffusons la quasi-intégralité de l'intervention d'Isabelle Stengers. Lucide mais optimiste, au nom de la lutte contre la "banalisation du mal" voici un appel à soutenir le collectif qui ne demandait qu'à être répercuté:

Ecouter l'intervention d'Isabelle Stengers [13'50'']

 

Liens:

www.collectifs.net/comitedesoutien: pour apporter votre aide au collectif contre les expulsions.

www.collectifs.net/ccle: le site du collectif himself. Plein de dossiers intéressants.

www.fortress-europe.org: le site du collectif de résistance au centres fermés.

www.stopcentresfermes.be: pétition en ligne, à faire signer sans modération.

 

Playlist :

Goran Bregovic : "100 Lat Mlodej Parze", sur l'album "Kayah & Bregovic"

 

Ecouter cette émission

 

 

Retour à la page principale