Emission n° 70 du 8 janvier 2003

Les sons de l'émission sont en RealAudio. Si vous n'avez pas encore le plug-in RealAudio, téléchargez-le (la version 8 basic, en bas de page au milieu, est gratuite).

Ecoutez l'émission dans son intégralité.

 

Playlist :

- René Binamé et le roues de secours : "La moustache"

- Boris Vian: "Les chaussettes à clous"

 

Les sujets :

Cette semaine, Nicolas Willems nous parle, au travers d'interviews, du mouvement français contre une guerre à l'lrak.

Ensuite, dossier spécial "Souriez vous êtes fliqués".

38.000 policiers pour 10.000.000 d'habitants, voilà un score qui place notre pays en tête de peloton européen dans la course au fliquage

Mais, pour nos ministres de l'intérieur et de la défense, cela ne suffit plus. Ils proposent d'impliquer d'avantages l'armée dans des missions de police afin de gonfler à bas prix les rangs des gardiens de l'ordre.

Olivier revient sur cette attaque de paranoïa préélectorale et sur sa couverture par la presse écrite belge.

Depuis le premier juillet 2002 une circulaire, perpétrée par le ministre de l'intérieur, instaure, parallèlement au certificat de bonne vie et moeurs classique, un certificat dit "de type deux". Ce dernier repose sur un avis motivé du chef de police local et concerne les personnes qui désirent travailler avec des mineurs. En effet, ce nouveaux certificat fut imaginé dans le cadre de la lutte contre la pédophilie. Etant donné que les critères de cet avis motivé n'ont pas été fixés, c'est d'après ses propres impressions que le policier chargé de "l'enquête" devra évaluer le demandeur du certificat. Désormais, c'est donc sur l'arbitraire policier que repose en partie l'accès à l'emploi pour les futurs enseignants.

Nicolas à interviewé Laïla Elmahir, jeune enseignante, représentante du collectif C 1702, qui exige la supression de cette circulaire.

Laïla, parcequ'elle a refusé de laisser entrer chez elle l'agent qui se présentait à l'improviste, voit son certificat garni de la mention "manque de respect aux représentants de l'ordre publique (sic)".

Pour contacter le collectif: "collectifc1702@hotmail.com"

* * *

Retour à la page principale